A quels types de bâtiments 

la norme EN 17037 s’applique-t-elle ?

La nouvelle norme européenne sur l’éclairage naturel dans la conception des nouveaux bâtiments, EN 17037, a été écrite de manière à pouvoir être appliquée dans tous les types de bâtiments. Les domaines de la conception couverts par la norme et la liberté pour les architectes de choisir les niveaux de performance à atteindre, permet que les espaces intérieurs puissent être conçus selon l’usage prévus des bâtiments.

Par conséquent, la norme n’est pas réservée aux nouveaux bâtiments. Lorsque des travaux de rénovations ou de réhabilitation sont conduits, la norme EN 17037 fournit les moyens d’évaluer les ouvertures existantes en termes de quantité de lumière naturelle, d’éblouissement, d’exposition à la lumière du soleil et de vue sur l’extérieur en regard de l’usage du bâtiment, et propose les aménagements à effectuer en conséquence.

Guide de l’éclairage naturel et norme EN 17017

EN 17037 fait-elle référence à des types de bâtiments en particulier ?

La section 5.3 décrit comment mesurer l’exposition à la lumière du soleil, et il s’agit de la seule partie de la norme qui s’applique à des types de bâtiments spécifiques. Elle statue qu’au moins un espace dans chaque habitation, chambre d’hôpital et crèche doit être exposé à un niveau minimum de lumière du soleil.

Même si l’exposition à la lumière du soleil est généralement souhaitable, la surexposition peut être néfaste à la santé et au bien-être, et contribuer à un excès de gains solaires et à des températures intérieures inconfortables. Cet unique exemple d’application à des types de bâtiments spécifiques de la norme EN 17037 est la reconnaissance que, dans certaines situations, les occupants d’un bâtiment peuvent avoir besoin d’un espace « calme » n’atteignant pas les niveaux de lumière naturelle définis comme moyens ou élevés.

Skylights with Longlight modules, Gebhardschule

Enfants jouant dans un atrium avec des verrières, Gebhardschule

La norme EN 17037 impose-t-elle un niveau minimum d’éclairage ?

En ce qui concerne la quantité de lumière naturelle, la norme définit uniquement des niveaux d’éclairage génériques en terme de performance minimum, moyenne ou élevée. Aucun niveau n’est spécifié pour des tâches ou des utilisations spécifiques du bâtiment.

Basé sur plusieurs études, le niveau minimum de 300 lux est décrit comme le bon niveau d’éclairage pour un travail de bureau prolongé, et le niveau auquel la probabilité d’allumer la lumière artificielle est faible. Les recommandations pour l’éclairage artificiel utilisent également un seuil de 300 lux.

Encore une fois, l’architecte est libre de viser les niveaux les plus élevés si l’usage du bâtiment l’exige, et lorsque cela est spécifié par des directives relatives à ce type bâtiment.

VELUX Commercial est spécialisé dans les solutions de lumière naturelle pour les bâtiments tertiaires et commerciaux. Contactez-nous pour découvrir comment nos produits peuvent améliorer l’éclairage naturel dans vos projets ou découvrez pourquoi cette norme a été créée.